Qi Baishi (1884-1957)

S’intéresser à l’oeuvre de Qi Baishi, c’est se confronter à plus de 10000 peintures. En effet, remarquablement prolifique, cet autodidacte chinois né en 1884 et décédé en 1957 n’a jamais cessé de travailler et perfectionner son art. D’origine modeste, il se différencie de ses contemporains par un goût assumé pour la nature et les sujets ruraux ou animaliers, ne cherchant jamais à matérialiser une réalité insaisissable. Il va ainsi rompre avec la tendance qu’avaient ses homologues à s’inspirer des écoles japonaises et européennes pour se concentrer sur la tradition graphique chinoise. Il traversera d’ailleurs le pays afin d’étudier les maîtres de la calligraphie et s’imprégner des approches paysagistes. Malgré son manque de formation initial, Qi Baishi sera capable d’intégrer tout le savoir-faire des peintres lettrés tout en mettant un point d’honneur à ne jamais trahir son amour de la simplicité et son sens de l’audace. Il finira même, grâce à la singularité de son style et la vivacité de ses tracés, par secouer et moderniser les techniques traditionnelles, donnant aux couleurs une importance jusque là inégalée. Une authenticité créative qui lui permettra d’obtenir, à l’âge de 50 ans, la reconnaissance de ses pairs.
Qi Baishi
 
 
Qi Baishi
 
 

Qi Baishi

 
 
Qi Baishi
 
 

Qi Baishi

 
 
Qi Baishi
 
 

Qi Baishi

 
 
Qi Baishi
 
 
Qi Baishi
 
 

Qi Baishi

 
 
Qi Baishi
 
 

Qi Baishi

 
 
Qi Baishi
 
Plus d’articles sur Qi Baishi

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ceci est une galerie de démonstration. Aucune commande ne sera honorée. Ignorer