Michael Kvium

Toiles immenses, sombres, souvent centrées sur l’Homme, parfois la Nature, les peintures de Michael Kvium (Horsens, 1955) semblent s’inquiéter du corps, de ses limites. L’artiste danois, également sculpteur, réalisateur et performer, représente en effet des êtres, des hommes, des femmes ou des enfants, difformes, prostrés, transsexués, masqués et même modifiés. Pieds en guise de mains, ombres squelettiques ou positions flasques et invertébrées, la chair s’avère essentielle à l’oeuvre. Pourtant, plus que les mutations de l’enveloppe, ce qui interpelle est l’absurde. Des greffes improbables, des scènes, de ces moments d’existence, des situations.

The Connection  (1992)
Une dimension révélatrice qui, poussée à son extrême, permet de divulguer des mécanismes ou des états irrationnels. S’il peut amuser, rapidement, l’absurde attriste, devient incompréhensible, terrible voire effrayant. « Le procès » ou « La métamorphose » de Kafka l’illustrent parfaitement. En déformant, en travestissant, les corps, Kvium dénonce la dénaturation mais surtout l’aliénation à laquelle est vouée toute entité dépouillée de sens, d’utilité. Un organisme privé de ses fonctions premières se fourvoiera jusqu’à l’insoutenable. Mais le constat ne se cantonne pas à la caractéristique physique. Tout système dépossédé de ses terminaisons, de ses outils est contraint au dérèglement et, finalement, à la décomposition.
Michael Kvium - Untitled Painting IV  (1990)
Untitled Painting IV  (1990)
Par ses choix techniques, Kvium oblige le spectateur aux mêmes conclusions. Le gigantisme des toiles le submerge et celui-ci se voit dès lors entraîné dans un monde encore plus inintelligible. Peu ou pas de décors. Aucun référant temporel, géographique. Parfois même l’ignorance d’une partie du sujet. La critique sociale que livre l’oeuvre est constante et tous les symboles contribuent à l’universalisation de scènes individuelles. Au point que chaque figurant puisse incarner une communauté, un système, une idée…
Michael Kvium - The Last Cry  (2011)
The Last Cry  (2011)
 
Michael Kvium - Gods Own Country  (2011)
Gods Own Country  (2011)
 
Michael Kvium - Backhand Attack  (2011)
Backhand Attack  (2011)
 
Michael Kvium - Blind Story  (2010)
Blind Story  (2010)
 
Michael Kvium - Blood Ties  (2010)
Blood Ties  (2010)
 
Michael Kvium - Dead End Painting  (2010)
Dead End Painting  (2010)
 
Michael Kvium - The Act  (2009)
The Act  (2009)
 
Michael Kvium - Extroverted Masquerade  (2001)
Extroverted Masquerade  (2001)
 
Michael Kvium - A Small Touching Tale  (2002)
A Small Touching Tale  (2002)
 
Michael Kvium - What you think is none my business I  (2007)
What you think is none my business I  (2007)
 
Michael Kvium - What you think is none my business II  (2007)
What you think is none my business II  (2007)
 
Michael Kvium - What you think is none my business III (2007)
What you think is none my business III (2007)
 
Michael Kvium - Dead End Painting VI  (2002)
Dead End Painting VI  (2002)
 
Michael Kvium - From Black to White  (2002)
From Black to White  (2002)
 
Michael Kvium - A Thoughtfull Arrogance  (2002)
A Thoughtfull Arrogance  (2002)
 
Michael Kvium - Echo  (1995)
Echo  (1995)
 
Michael Kvium - Blind Eggs  (1995)
Blind Eggs  (1995)
 
Michael Kvium - Social Dream Painting  (1998)
Social Dream Painting  (1998)
 
Michael Kvium - Eternity Etc.  (1998)
Eternity Etc.  (1998)
 
Michael Kvium
Untitled  (1996)
 
Michael Kvium
Untitled  (1999)
 
Plus d’articles sur Michael Kvium

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *