Linnea Strid

Peu de philosophie tapie derrière les toiles de Linnea Strid. Juste son incroyable aptitude à représenter ce qui l’entoure. Peintre suédoise née en 1983, elle excelle effectivement dans l’hyperréalisme qui, sans condescendance, lui suffit. Et, en ce premier week-end de juin, réduits à la nonchalance par un vicieux soleil ibérique, nous ne pouvions que succomber à l’immédiateté de quelques pièces libres de toute profondeur éreintante. Alors, sur toile ou sur panneau aggloméré, à l’huile et au pinceau, voici les angoisses d’une jeune scandinave fashionisée.
Linnea Strid - Kiss (Homage to Terry Richardson)
Kiss (Homage to Terry Richardson)
Oil and acrylic on plywood (55 x 70 cm)
 
Linnea Strid - Deformed
 
Deformed
Oil and acrylic on plywood (55,5 x 53 cm)
 
Linnea Strid - Cry you a river
Cry you a river
Oil on plywood (35 x 27 cm)
 
Linnea Strid - Gasp
Gasp
Oil on plywood (33 x 41 cm)
 
Linnea Strid - A certain taste of life
A certain taste of life
Oil on plywood (29 x 37 cm)
 
Linnea Strid - Tear me Apart
Tear me Apart
Oil on board (28 x 30 cm)
 
Linnea Strid - What we are made of
What we are made of
Oil on plywood (30 x 32 cm)
 
Linnea Strid - Let it flow
Let it flow
Oil on plywood (26 x 30,5 cm)
 
Plus d’articles sur Linnea Strid
 

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *