Giorgia Fiorio

Photographe italienne née à Turin en 1967, Giorgia Fiorio s’immerge dans les sociétés humaines pour saisir et comprendre les rapports à l’existence qu’elles entretiennent. Ses reportages, longs de plusieurs années, relatent et questionnent les procédés, les forces ou moyens que nous invoquons pour concilier notre finitude humaine avec le temps, la vie et l’immatérialité. En 1990, Giorgia Fiorio entreprend par exemple la série « Des Hommes » où, par le corps masculin, elle illustre le dépassement de face à l’adversité. Légionnaires, toreros, mineurs ou encore pêcheurs sont montrés, avant et pendant l’effort, la lutte, dans ces instants d’anticipation ou de transcendance sur la mise en péril. Dans un registre autre mais, d’une certaine forme, complémentaire, « Le Don » explore la foi et les rituels par lesquels, depuis toujours, les communautés s’engagent dans la vie, se donnent au monde et  l’appréhendent.
Des Hommes 
Giorgia Fiorio - sanlucar de barrameda
Sanlucar de Barrameda, Spagna  (1996)
 
Giorgia Fiorio - portopalo di capo passero
Portopalo di Capo Passero, Sicilia, Italia (1999)
 
Giorgia Fiorio - san pietro
San Pietro, Sardegna, Italia (1999)
 
Giorgia Fiorio - guyane
Guyane (1995)
 
Le Don
Giorgia Fiorio - foci del gange
Foci Del Gange, Sagar Island, Golfo Del Bengala, India (2001)
 
Giorgia Fiorio - menaka
Menaka, Mali (1998)
 
Giorgia Fiorio - khaik-hti-yo
Khaik-Hti-Yo, Santuario Della Roccia d’Oro Myanmar (2003)
 
Giorgia Fiorio - photography
Villaggio Rang Suk Suk Isola Di Pentecoste (2004)
 
Giorgia Fiorio -
Tempio Jui tui, Thailandia (2005)
 
Giorgia Fiorio -
Cattedrale Di San Giorgio Lalibela, Etiopia (2000)
 
Giorgia Fiorio -
Moschea Alaattin Cami, Konya, Turchia (2004)
 
Giorgia Fiorio -
Ryoan-Ji, Hojo Garden, Kyoto, Giappone (2006)
 
Giorgia Fiorio -
Gange, Kumb-Mela, Allahabad, India (2001)
Images © Giorgia Fiorio
Plus d’articles sur Giorgia Fiorio

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *