Garry Winogrand

Héritier de Walker Evans, qui inspirera sa vocation, contemporain de Bruce Davidson et Lee Friedlander, Garry Winogrand est un photographe new-yorkais communément associé à la photographie de rue. Né en 1928, il étudie la peinture et le journalisme avant de se consacrer à l’image. Arpentant les sillons de la ville, il quête l’instant, sans raison autre que le geste photographique. « Je fais des photographies pour savoir de quoi auront l’air les choses une fois photographiées ».
Une conception qui le détache de toute contrainte et autorise par la même une liberté complète. De fond, il déclenche l’appareil à tout va, face à quiconque. De forme, peu de mise au point, pas de dramaturgie, plans larges ou serrés et un renouvellement stylistique permanent. Honoré de trois bourses Guggenheim qui l’affranchissent de toute question financière, il se concentre sur les reflets expressifs des citoyens, à l’image de ses séries « Animals », rassemblant ce qu’il considère des signes d’intégration des codes sociaux, ou « Women are Beautiful » qui, comme son titre l’indique, se présente comme une ode aux femmes.
Mort prématurément d’un cancer en 1984, il aura en trente ans d’activités rassemblé plusieurs centaines de milliers d’images dont un incommensurable nombre n’a pas encore été révélé.
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Garry Winogrand
 
Images © Garry Winogrand
Plus d’articles sur Garry Winogrand

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *