Enoch Bolles

Enoch Bolles né en 1883 et mort en 1976, a sans conteste inspiré nombre d’illustrateurs américains dont le plus célèbre fût sans doute Alberto Vargas. Il entame sa carrière en 1915 pour le groupe Dell Publishing Company en apposant ses pin-ups sur les couvertures des magazines de la société. Film Fun, pour qui il travaille de 1921 à 1948, lui assure une reconnaissance nationale.
Ses représentations de femmes séduisantes, sensuelles et joueuses, contrastées par les expressions mutines de visages enfantins constituent un excellent atout de vente et apparaissent rapidement sur des affiches de films ou, à l’image de la « Windy Girl », égérie des briquets Zippo, sur des publicités. Certains prétendent que des troubles psychologiques précipitent sa retraite. D’autres attribuent sa disparition de la scène à une attaque cérébrale. Néanmoins, Enoch Bolles cesse toute activité professionnelle à la fin des années ’40 et se voit hospitalisé (ou interné) à de nombreuses reprises. Il lègue cependant à l’Amérique du XXè siècle un héritage graphique sur lequel rebondiront les Gil Elvgren, Marilyn, ou plus récemment, Dita Von Teese.
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
 
 
Enoch Bolles
 
 
 
Enoch Bolles
 
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
 
Enoch Bolles
 
Plus d’articles sur Enoch Bolles

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *